David Boivin

David Boivin

Depuis son adolescence, David Boivin aspire à faire son nom dans le monde de l’infographie. C’est sa passion pour les jeux vidéo en ligne qui l’a mené à choisir ce métier. Jeune, ce « gamer» non repenti créait des sites de jeux en ligne pour ses amis. « J’ai appris Photoshop par moi-même. Je rêvais de devenir fournisseur de contenu graphique pour des agences en ligne, raconte-t-il. J’ai réussi. Après, j’ai décidé de décrocher mon diplôme ». Il s’inscrit alors au DEP en Infographie au Centre de formation professionnelle Marie-Rollet, à Québec. Le témoignage en classe d’un ancien médaillé le convainc alors de participer aux Olympiades.

Quadruple médaillé d’or dans le circuit des Olympiades (régionales, provinciales, nationales, puis au 40e Mondial des métiers de Calgary, en 2009), David admet avoir toujours été extrêmement compétitif. « Participer aux compétitions m’a offert plus de crédibilité lorsque je rencontre des clients. Ces expériences m’ont permis de devenir beaucoup plus à l’aise sous pression et m’ont appris à travailler vite et bien. Dans mon domaine, la constance est la clé du succès, comme au Mondial où il faut réaliser quatre projets distincts en autant de jours. Une médaille d’or donne un bon coup de pouce à la crédibilité d’un CV et donc à l’obtention d’un emploi intéressant ».

Depuis la fin des compétitions, David a gagné sa vie un temps comme pigiste puis pour l’agence de publicité Kabane. Depuis 2012, il est infographiste chez LG2, une entreprise de communication très réputée. Il travaille aux productions imprimées et web, au bureau de Québec où l’on retrouve une trentaine d’employés. Depuis 2011, le jeune homme originaire de Charlesbourg est aussi le graphiste attitré de Skills/Compétences Canada. Il crée entre autres les visuels des Olympiades canadiennes. « J’essaie de concevoir une image qui intéresse les jeunes, qui représente différents métiers et qui fait le lien avec la ville ou la province hôtesse de l’événement ». Également, juge aux Olympiades québécoises de 2010 à 2014 et aux Olympiades canadiennes jusqu’en 2012, il aimerait bien collaborer au Mondial un jour, si l’occasion se présente.

Pour David, le rêve est devenu réalité. Le jeune homme est toujours animé par la passion : « Je travaille sur différents projets, il y a toujours du nouveau. J’essaie d’atteindre le plus haut degré de perfection dans les meilleurs délais ». En additionnant le temps consacré à son emploi chez LG2 et la dizaine d’heures par semaine qu’il consacre à son entreprise, David travaille un bon 50 heures. Pour évacuer le stress, il rénove lui-même sa maison, fait du vélo et a joint une équipe de curling.

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills