Jacques Cormier

Jacques Cormier

Jacques Cormier commence sa carrière dans les années 60 comme plombier, puis il devient entrepreneur dans le milieu des années 80, rachetant l’entreprise de son patron. Dix ans plus tard, il fait la transition vers l’enseignement en plomberie-chauffage à l’École Polymécanique de Laval. Il a été bénévole pour les Olympiades pendant 12 ans comme entraîneur puis comme expert lors des compétitions québécoises, canadiennes et au Mondial. Nous avons interrompu sa retraite, le temps de lui poser quelques questions sur son expérience :

QU’EST-CE QUI VOUS A MENÉ À LA PLOMBERIE?

« Je viens d’une famille du Plateau Mont-Royal. Nous étions quatre enfants et à 18 ans, il fallait que je rapporte de l’argent à la maison, et comme il y a avait beaucoup de plombiers dans la parenté… C’était une question de survie, pas une vocation. Mais, j’ai aimé l’aspect technique du métier, le secteur bâtiment. J’ai appris en glanant des infos ici et là, et en suivant des cours du soir ».

COMMENT VOUS ÊTES-VOUS RETROUVÉ ENSEIGNANT?

« Au début des années 90, comme entrepreneur, je faisais beaucoup d’hypertension, mon médecin m’a conseillé de changer de métier pour diminuer le stress. J’ai suivi la formation universitaire et obtenu le brevet pour enseigner. Ce fut le début de ma deuxième carrière ».

LA TRANSITION A-T-ELLE ÉTÉ FACILE?

« J’avais déjà formé des apprentis et pour moi, le contact avec les jeunes était facile. Enseigner est tellement gratifiant ».

VOUS AVEZ ÉTÉ EXPERT LORS DE SIX COMPÉTITIONS INTERNATIONALES, QU’EN RETENEZ-VOUS?

« Le niveau de compétences des concurrents est impressionnant. Ils atteignent un degré d’excellence que certains travailleurs d’expérience n’auront jamais ».

À QUOI RECONNAISSEZ-VOUS LES CHAMPIONS?

« Ils ont un don naturel, une habileté indéniable. Ils sont doués d’un esprit d’analyse et de réflexion et savent prendre des décisions rapides. Ils sont assoiffés de connaissances et partagent une réelle passion pour leur métier ».

QUEL EST VOTRE PLUS BEAU SOUVENIR DE CES DOUZE ANNÉES AVEC LES OLYMPIADES?

« Le Mondial de Séoul. Nous avons été incroyablement reçus par le pays hôte. Ce fut pour moi l’un des plus beaux voyages et une découverte inoubliable de l’Asie ».

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills