Jozée Dulude

Jozée Dulude

L’EXPERTE DES OLYMPIADES : JOZÉE DULUDE

Jozée Dulude compte 25 ans d’expérience comme professeure dans le secteur mode et habillement à l’École des métiers des Faubourgs-de-Montréal. C’est aussi la plus ancienne experte québécoise. Jozée Dulude agit comme experte lors des compétitions québécoises, canadiennes et au Mondial des métiers depuis 1998. Nous lui avons demandé de nous expliquer son rôle.

MON PREMIER CONTACT AVEC LES OLYMPIADES… En 1998, j’ai entraîné deux élèves de mon centre pour les Olympiades québécoises. Ils ont remporté l’or et l’argent. On m’a ensuite demandé d’entraîner les trois élèves québécois pour les compétitions canadiennes. Ils sont tous montés sur le podium. On m’a alors offert le rôle d’experte pour le Mondial.

MON RÔLE EN TANT QU’EXPERTE EN TECHNOLOGIE DE LA MODE AUX QUÉBÉCOISES… est de préparer l’épreuve. Le concours doit couvrir les compétences enseignées dans tous les centres de la province de manière à ce que le compétiteur qui remporte soit le bon.

UN BON JUGE POUR MOI, C’EST… Une personne impartiale. Je veux que le meilleur gagne!

LORSQUE LA MÉDAILLE D’OR QUÉBÉCOISE EST REMISE… Je chapeaute l’entraînement du vainqueur, j’aide et j’appuie son entraîneur en le renseignant sur le niveau des épreuves canadiennes. Je me déplace souvent pour assister aux entraînements. Je veux qu’on gagne!

LORS DES COMPÉTITIONS CANADIENNES… Je fais partie du comité technique national. Ce comité conçoit l’épreuve et prépare le site des compétitions. Je redeviens juge impartiale. Enfin, lorsque les médailles sont remises, je démarre l’entraînement du compétiteur canadien pour le Mondial et m’assure qu’il soit bien préparé.

PENDANT SIX ANS, J’AI ÉTÉ CHEF-EXPERTE AU MONDIAL… C’est-à-dire que j’étais responsable de l’équipe d’experts internationaux, à la tête des compétitions dans mon secteur. Un travail bénévole très exigeant, mais une expérience extraordinaire. Même si j’étais la plus jeune de l’équipe, j’étais la « gardienne » des compétitions et je suis fière de dire que pendant mon passage, j’ai réussi à offrir des compétitions dans les meilleures conditions de travail possible, dans le respect des règles et de l’éthique en m’assurant que le meilleur gagne. Cette expérience m’a aussi permis un grand partage des connaissances avec les plus grands de mon domaine.

SELON MOI, LE MONDIAL ÉVOLUE… très positivement! WorldSkills offre aujourd’hui un bon soutien. Il y a une meilleure éthique professionnelle. Les épreuves sont mieux organisées, plus juste.

CÔTOYER DES JEUNES AU QUOTIDIEN… C’est génial! La raison pour laquelle je poursuis mon engagement. Ce moment où l’on sent une petite étincelle qui s’allume, c’est magique! D’ailleurs, j’ai gardé contact avec presque tous mes anciens compétiteurs.

EN CONCLUSION, LES OLYMPIADES… Ont changé ma vie. J’explique souvent à mes élèves en début d’année que j’enseigne comme une « experte » en ce sens que je me réfère à tout ce que j’ai appris avec les Olympiades. Je ne dis pas deux phrases sans parler des compétitions ou du niveau exigé au Mondial. En fait, tout ce que j’ai appris des experts de partout dans le monde, je veux leur transmettre. Les Olympiades font de moi une professeure toujours en formation, à la fine pointe des dernières techniques.

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills