Le « meilleur du Québec » a rendez-vous avec le monde

Le « meilleur du Québec » a rendez-vous avec le monde

Lors des Olympiades québécoises de 2012, Jean-Philippe Desbiens s’est mérité le prix Meilleur du Québec remis au participant ayant obtenu le meilleur pointage, toutes disciplines confondues. Le diplômé du Cégep de Rosemont défendra les couleurs du pays en Administration des systèmes et des réseaux informatiques lors du Mondial des Métiers.
« J’ai toujours rêvé de travailler en informatique. Étant passionné de ce domaine depuis que je suis tout jeune, il était donc normal pour moi de m’orienter dans le secteur technologique où tout évolue si rapidement. »

Jean-Philippe prend sa participation au Mondial très au sérieux. Il s’entraîne plus de quarante heures par semaine. Il prendra part aux finales nationales de Grande-Bretagne en tant que compétiteur invité et il participera également, hors compétition, aux prochaines Olympiades canadiennes à Vancouver.

« Plusieurs entreprises et personnes me soutiennent dans ma démarche et m’appuient financièrement. Il y a le CFP des Riverains et Cisco Systems qui m’appuient en me fournissant tout le matériel nécessaire à mon entraînement. Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ – mon employeur) me fournit un local ainsi qu’une connexion Internet à haut débit afin que je puisse m’entraîner à distance en tout temps. Mon entraîneur, Gabriel Lacoursière, ainsi que mon expert, Doug Warden, sont très présents dans le processus d’entraînement et nous sommes en constante communication pour s’assurer que je remplisse l’ensemble des objectifs fixés. »

Son objectif est clair : obtenir une médaille d’or afin de démontrer que le Canada (et le Québec) est un chef de file en technologie de l’information.

Au retour du Mondial, Jean-Philippe a bien l’intention de mettre à profit son incroyable expérience accumulée dans le processus des Olympiades en devenant entrepreneur : « Je pense continuer mes études universitaires suite aux Olympiades et continuer à travailler quelque temps dans l’industrie en entreprise. Par la suite, je pense fonder mon entreprise en informatique en tant que travailleur autonome et si les choses se déroulent bien, prendre de l’expansion et employer des gens en TI. »

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills