Marc-Antoine Bettez

Marc-Antoine Bettez

Originaire d’Hébertville au Lac-Saint-Jean, Marc-Antoine Bettez a entrepris à l’âge de 17 ans son cours de Réfrigération au Centre de formation professionnelle de Québec : « C’est un métier relativement jeune et méconnu qui touche à différentes disciplines. J’aime ce côté polyvalent. Et puis, c’est le travail de mon père. Un homme passionné et heureux ».

D’abord médaillé d’or lors de la sélection locale de Québec en Réfrigération, Marc‑Antoine a décroché l’or lors des Olympiades québécoises au Centre de foires de Québec. Sérieux et déterminé, Marc-Antoine a pris part à l’aventure des Olympiades par « plaisir » : « C’était pour moi une belle occasion de mettre en application ce que j’avais appris ». Quelques mois plus tard, il prend part aux 20es Olympiades canadiennes des métiers et des technologies. Le frigoriste, aujourd’hui âgé de 23 ans, a un souvenir encore bien précis des compétitions : « Le tirage au sort m’avait placé à côté du candidat de la Colombie-Britannique dont l’entraîneur avait remporté l’or au Mondial précédent. Il travaillait presque « trop bien » avec une grande précision, mais, en même temps, j’évoluais au même rythme ». Avec stupéfaction, Marc-Antoine gravit la plus haute marche du podium et gagne son billet pour le Brésil.

Après les Canadiennes, comme Marc-Antoine a terminé sa formation, il revient dans sa région natale et entreprend sa carrière. Le jeune homme se souvient de l’été de préparation pour le Mondial des métiers comme d’une période intense : « J’ai installé un poste d’entraînement dans le garage de mon père. En plus du travail, il y avait de nombreux déplacements à Québec pour rencontrer mes entraîneurs, ou alors on échangeait des photos à distance ou on discutait au téléphone ».

Arrive enfin le Mondial, au Brésil. « Un événement démesuré, fou! Et toujours le plaisir de retrouver une belle équipe! ». Marc-Antoine rivalise avec 25 candidats de haut calibre. En plus des épreuves auxquelles il s’est bien préparé, la compétition comprend des parties improvisées, notamment pour faire face aux défaillances des systèmes de réfrigération, mais le jeune homme demeure bien concentré et rafle une médaille de bronze.

Participer à une compétition d’une telle envergure a-t-elle fait de lui un meilleur frigoriste? « Je crois surtout que cela a bonifié ma personnalité, réfléchit Marc‑Antoine. J’ai appris à gérer mon stress, à développer de bonnes méthodes de travail. Comme mon métier est en constante évolution, notamment en ce qui concerne l’économie d’énergie, c’est un avantage. Les Olympiades ont aussi permis de voyager, jusqu’en Russie, où mon entraîneur et moi avons été invités pour démontrer le savoir-faire canadien ».

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills