Maxime Gauvreau

Maxime Gauvreau

Maxime vient d’une famille de charpentiers. Après avoir remporté la médaille d’argent aux Québécoises et la médaille d’or dans la catégorie secondaire aux Olympiades canadiennes, il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie en prenant part à la compétition de Charpenterie lors du Mondial des métiers. « Ça n’a rien à voir avec notre façon de pratiquer la charpenterie au Québec. Je dois réapprendre le métier » dit-il avec un enthousiasme qui démontre la grande motivation du jeune homme de Terrebonne.

L’École des métiers de la construction de Montréal ne ménage aucun effort pour appuyer son candidat. Ici, les succès remportés aux Olympiades, on en est fier et l’EMCM les affiche bien en vue dans le corridor près du bureau du directeur.

Maxime se prépare activement en vue de la sélection finale qui lui permettra de confirmer sa place sur l’équipe du Canada. Il peut aussi compter sur le soutien et les encouragements de son employeur, Goyer & Lanouette entrepreneur général inc. de Saint-Eustache.

Pour être un bon charpentier, Maxime estime qu’il faut être polyvalent, ouvert d’esprit et capable de bien analyser les situations. Son entraîneur, Mario Fafard, confirme que son protégé est minutieux et travaillant. « En charpenterie, il y a toujours des défis. Ce n’est jamais la même maison » d’expliquer Maxime qui parle de son métier avec un respect et une passion évidente.

Lors des Olympiades québécoises, Maxime estime que le stress lui a fait manquer la première marche du podium. Lors des Canadiennes quelques semaines plus tard, il a renversé la situation, gardé son calme et décroché l’or.

Au Mondial, il ambitionne de bien performer. Au retour, il sera l’un des rares Québécois à avoir une expertise en charpenterie traditionnelle.

Personne ne sera surpris d’apprendre que Maxime rêve de démarrer un jour sa propre entreprise dans ce métier qui le passionne.

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills