Nicolas Drouin

Nicolas Drouin

À quatorze ans, Nicolas Drouin a décroché un boulot de plongeur au restaurant le Saint-Amour de Québec, l’une des grandes tables de la Vieille Capitale. « Ça m’a donné le goût », raconte-t-il.

Diplômé de l’École hôtelière de la Capitale, médaillé d’or en cuisine aux Olympiades québécoises et canadiennes de 2006, Nicolas a non seulement décroché l’or au niveau mondial, mais il a remporté le Prix Albert-Vidal et a été proclamé Meilleur du Monde sur les 800 finalistes des 55 pays lors du 39e Mondial des Métiers au Japon en 2007. Nommé l’une des personnalité de la semaine du Journal La Presse en 2008, il fait partie de la bridage des chefs du restaurant où il a débuté en tant que plongeur, le Saint-Amour.

La cuisine est un art et les compétences qu’elle requiert, soit la créativité, un goût développé, la maîtrise des cuissons et la rapidité d’exécution, font toute la différence pour déterminer quels seront les médaillés de l’une des épreuves les plus populaires des Olympiades. Il faut répéter « la routine », mais aussi tenter de parer aux imprévus qui peuvent survenir lors d’une compétition qui s’avère une véritable course contre la montre.

Grâce à Nicolas Drouin, le Québec a atteint le plus haut sommet dans le concours organisé par WorldSkills International, un moment de consécration pour tout le système de formation professionnelle et technique du Québec.

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills