Vicky Cloutier

Vicky Cloutier

Comme bien des gens en cuisine, Vicky Cloutier a commencé à la plonge. Elle avait 14 ans. C’était dans un resto de Sainte-Agathe. La propriétaire a décelé en elle la passion pour le métier et l’a encouragée à s’inscrire en cuisine. Ce qu’elle a fait en 1993 après un séjour d’un an à Vancouver.

Les Olympiades dans son parcours ? La suggestion de son professeur et mentor Carlo Zopeni, de l’École Hôtelière des Laurentides. Aux compétitions québécoises en 1994, Vicky se présente avec peu d’attente, ce qui ne l’empêche pas de rafler l’or. Un moment riche en émotion gravé dans sa mémoire : « Mon coach, ma famille, ils étaient tous là pour m’encourager à Hull. J’étais dans un état second ».

De cette expérience professionnelle, Vicky Cloutier est ressortie avec un « boost » de confiance et l’envie de se surpasser : « De la détermination et un sens de l’organisation, ce qui est très utile dans mon domaine ». Elle en garde aussi une amitié, précieuse, celle de sa collègue Nicole Pelletier qui compétitionnait à ses côtés en pâtisserie. « J’y ai créé des liens et des amitiés inestimables ».

Ont suivi les Olympiades canadiennes à Hamilton, en Ontario : « À ce moment, il y avait le stress, la langue anglaise, un menu différent, cela a mis à rude épreuve mes capacités d’adaptabilité », se remémore-t-elle en souriant, j’ai aussi des souvenirs de notre fabuleux quatuor, avec Nicole et nos deux entraineurs.» Vicky Cloutier remporte la troisième place, et se retrouve à Kansas City lors des US Skills Olympics de 1994. Elle a aussi l’honneur d’être porte-drapeau pour le Canada. Elle en reviendra avec une sixième place.

Vingt ans ont passé. Vicky Cloutier a travaillé dans de prestigieux clubs de golf privés (Le Mirage, Rosemère, Laval-sur-le-Lac) tout en enseignant depuis 1999, à l’École hôtelière de Laval d’abord – chez la compétition!, commente-t-elle  – avant de revenir à l’établissement de Saint-Adèle où elle avait fait ses classes. Son mentor est devenu son collègue. Elle a eu le bonheur de faire partie d’une équipe d’entrainement dynamique, notamment pour Jonathan Ranger (Cuisine 2001) et Andréanne Bouchard (Cuisine 2003). Aujourd’hui, elle est directrice adjointe de l’École Hôtelière des Laurentides. « Les Olympiades, c’est une histoire de passion et cela peut nous mener loin. Dans le métier que j’ai exercé, le plaisir, la passion, c’est essentiel ».

Partenaires et commanditaires

comQuebec comCanada comCnesst comHydroQc comCCQ comSkills